juil
18

Instants volés du quotidien

Une pause dans le temps, une balade au soleil
Ta petite main dans la mienne
Tu tiens doudou dans l’autre
10minutes pour aller chez nounou
Te voir t’extasier du croissant de lune là haut dans le ciel
Des fleurs le long du chemin
Te voir sourire et faire coucou au motard avec son casque qui attend au feu
Voir le monsieur rire et se dire que tu as peut-être égayer un peu sa journée à lui aussi
T’entendre chanter une chanson à ton doudou
Le tenir à bout de bras pour faire semblant qu’il se promène
T’arrêter, quelques secondes, pour me faire un bisous sur la jambe
Sans prétention, juste parce que toi aussi tu profites de ce moment
Croiser une dame et son chien
T’entendre lui dire « bonjour maName » de ton propre chef
La voir se retourner, sourire et te féliciter
Se sentir fière d’être la maman de ce chouette petit bout d’homme
Te voir sagement attendre le feu vert en regardant le train qui passe là bas au loin
Te déposer chez nounou le coeur un peu serré de ne pas profiter plus longtemps
T’entendre dire « t’aime ciel » et partir travailler le sourire aux lèvres
En sachant que ce soir, quand je rentrerai,
Un petit Koala tout mignon me sautera dans le bras

juin
18

26 mois, mais ça devient dur de compter en mois !!

On est au mois de juin. L’été arrive et tu grandis.
Quand j’envoie des photos de toi, des MMS par ci par là,
Tout le monde me dit que tu as l’air grand.
On ne sait pas, on n’a pas vu le pédiatre depuis 6 mois au moins
Ce qui est plutôt bon signe d’ailleurs !

Tu parles, encore et encore
Tu dis bien les mots et tu fais des phrases
Tu nous sors des expressions qui nous surprennent

Le matin, quand j’ouvre la porte de ta chambre
Tu te réveilles et dis « bonyour Maman »
Tu nous embrasses et nous fais un rapide calin
Puis tu files dans le salon
Ce matin tu aimais bien le dessin animé que j’avais choisi
Alors tu as crié « ohhhhh çaaaa Maman ssssaaaadoooorreee »
Du verbe « s’adorer » bien sûr :)
Tu dis ça aussi pour les livres « ah oui ça c’est beau s’adore ! »

Tu es presque propre.
Tu ne demandes pas encore bien mais tu te retiens facilement
Tes couches de la sieste et de la nuit sont vides
Tu aimes quand on te félicite après avoir été sur pot
Tu aimes faire « youpla » quand on verse ton pipi dans les « palettes »
Tu mets des caleçons, et ça moule tes jolies fesses !

Tu dors bien, même si tu fais des crises au coucher parce que tu voudrais encore jouer
Quand tu te réveilles, on t’entend boire ton eau, chercher doudou, et te recoucher
Comme un grand

Tu dis bonjour aux gens que tu croises si spontanément que ça les surprend
Tu t’essuies la bouche après chaque cuillérée
Tu sais boire au verre
Tu connais toutes tes couleurs et tu reconnais les gens sur les photos
Tu crois que c’est « Seb » à chaque fois que quelqu’un sonne à la porte

Tu veux choisir tes vêtements et tes chaussures chaque matin
Et je râle parce que tu n’as que 2 ans !
Tu es gentil avec Anaïs, et tu joues bien avec Clément
Clément ne cesse de répéter que tu l’appelles « Kéman » et ça nous fait rire

Tu écoutes bien les consignes, enfin la plupart du temps !
Tu manges bien, avec plus ou moins d’appétit selon les jours
Tu ne termines jamais un repas sans un fromage, du « yop a nanille » (vanille) et un chocolat de Céline !

On te punit parfois, et tu vas au coin regarder le mur
Puis tu déclares que « si fini » (c’est fini) et tu dis « frotte » pour dire que tu sèches tes larmes
Tu dis « padon » et tu fais un bisou pour qu’on lève la punition

Tu as vu ta Mamili, ta Mamie et ton Papi ces dernières semaines.
Tu crois encore que la brosse à dent dans le pot est celle de Mamie
Et tu cherchais hier le réveil de Mamili pour poser ton bip bip
Mamili était pourtant partie depuis 2 semaines ! ;)

Tu es drôle, et encore et toujours souriant
Tu es solitaire mais pas timide
Tu adores la compagnie d’adultes et les apéros
Tu voudrais pouvoir décider de tout
Tu es beau, de plus en plus beau, et tu le sais !

Je t’aime tiKoala, jusqu’au ciel, oui oui.

mai
14

Une année de plus près de toi

Je me souviens de ton premier anniversaire comme si c’était hier
Je me souviens de ta varicelle au lendemain de tes 1 an.
Je me souviens avoir essuyé tes larmes et t’avoir caliné autant que je pouvais.

Je me souviens de cette fête de la musique que tu as passé dans mon dos sans problème.
Je me souviens de ton signe avec la main pour dire merci avant même de savoir parler.

Je me souviens de tes premiers pas, entre nous 2 d’abord
Puis dans ce mobil home dans le sud de la France
Je me souviens d’un été difficile où tu aurais tant aimé marcher
Je me souviens de ce trotteur qui nous a sauvé la vie.
Je me souviens de t’avoir porté, encore et encore.

Je me souviens de ta joie dans la piscine, de ton plaisir dans le sable
Je me souviens de toi à 4 pattes fonçant dans les vagues
Je me souviens de cet appétit impressionnant qu’Eléanore avait du mal à suivre !

Je me souviens de toi, habillé et coiffé au mariage de Guillaume
Je me souviens de la tache de compote sur la jolie chemise de ton Papa

Je me souviens de ta rentrée chez Nounou, et la découverte d’Anaïs
Je me souviens de toutes ces précautions que tu prenais avec elle.

Je me souviens de notre premier séjour aux urgences pour toi
Je me souviens que ce n’était pas grave, mais que j’ai peur pour toi bonhomme

Je me souviens de tes premiers dessins et de tes premiers oeuvres, de ce renne pour Noël
Je me souviens de toi, accrochant les boules au sapin
Je me souviens de ton envie de les enlever juste après

Je me souviens de ton plaisir à ouvrir les cadeaux
Je me souviens de ta complicité avec Esteban
Je me souviens de ta fierté à te faire couper les cheveux par « sissiiiile »

Je me souviens aussi des nuits si difficiles, avec des réveils incessants
Je me souviens des hurlements que tu poussais, et qui reviennent parfois encore
Je me souviens de ta chambre, avec le canapé et le lit de bébé

Je me souviens de ton premier pipi sur le pot et de ta fierté
Je me souviens de toi, au ski, dans ta combinaison bleue.
Je me souviens de ta peur en nous voyant faire de la luge

Je me souviens de ta chute quand tu as escaladé ton lit à barreaux
Je me souviens de celle dans les escaliers chez tata Coco

Je me souviens de ces mots que tu prononçais à moitié.
Je me souviens de ce matin pluvieux où tu en as enchainé plusieurs.

Je me souviens de tes 2 ans, de toutes ces bougies que tu as soufflé
Je me souviens de tous les gens qui t’aiment et qui ont pensé à toi
Je voudrais leur dire merci, la famille comme les amis, pour tout l’amour qu’ils te portent
Je voudrais te dire merci à toi bonhomme, pour tes sourires collés aux lèvres
Je voudrais dire merci à ton Papa, te prendre aussi bien soin de nous.

On t’aime tiKoala.

mai
14

2 ans

J’ai hésité à mettre uniquement « NON PAS » et à terminer l’article.
Parce que ça résume bien cette jolie période par laquelle tu passes.

Mais je me suis ravisée, repensant à tous les bons moments que tu nous fais aussi passé !

Tu dis ton prénom en entier, un bout de ton nom, et ton âge.
Tu prononces les mots de mieux en mieux, 2 ou 3 syllabes, et tu les enchaines.
Tu nous racontes « pleut » « tature » « yé » pour nous dire que les voitures sont mouillés parce qu’il pleut.
Il faut un peu avoir le décodeur, mais dans l’ensemble tu parles bien.

On vient de remarquer que tu connais et reconnais la plupart des couleurs.
Le bleu, le rouge, le gris, le blanc, le jaune, le vert, toutes les voitures y passent !!

Tu dors mieux. Tu dors bien. Tu dors paisiblement.
Sûrement le grand lit dans lequel tu peux tourner et te retourner encore et encore

Quand on part dormir ailleurs, tu préfères dormir à coté de nous
Tu nous vois au milieu de ta nuit, et tu souris.

Tu es un garçon plein de peurs. Le bruit surtout.
Tu as peur qu’on t’abandonne, qu’on te laisse seul.
Tu as peur du toboggan ou que je te lâche à la piscine.
Il te faut de temps pour apprécier ton environnement.
Alors prends ton temps mon bonhomme, on sera toujours là pour toi.

Tu manges un peu moins, mais seul, et proprement.
Tu es en train d’apprendre à boire au verre, mais tu oublies souvent de fermer la bouche !

Tu aimes beaucoup sauter, enfin essayer, surtout dans l’ascenseur.
Tu nous fais un calin le matin pour nous dire bonjour.
Tu as le sourire jusqu’aux oreilles quand on vient te chercher le soir.

Tu adores quand Maman t’emmène en vélo
Ou quand Papa te prend sur sa trotinnette.

Tu joues seul, longtemps, avec tes voitures et tes camions
Tu les punis dans le couloir au coin parce qu’ils ont fait une « bitiz »

Tu te regardes dans la glace le matin pour vérifier à quel point tu es beau
Tu fais notre fierté quand tu dis bonjour et au revoir aux gens que tu croises

Tu fais aussi pas mal de crises, et tu dis souvent « non ».
C’est l’âge !
On essaie de contourner tes frustrations comme on peut
Mais ce n’est pas toujours simple.

Ton mot du moment c’est « là bas »
Ton dessin animé du moment c’est « bus bleu »
Ton jeu préféré tes 2 motos « moto blanc et moto jaune » comme tu dis
Ta bêtise du moment c’est de te lever de ton lit, ouvrir la porte et débarquer dans le salon
Ta lubie du moment ce sont tes nouvelles chaussures
Ton dessert du moment c’est le « yayou Papa » avec une paille
Ton gateau du moment c’est le chocolat kinder

Tu es grand, tu es beau
Tu es gentil, dans l’ensemble
Tu es plutôt obéissant
Tu es débrouillard et peureux à la fois
Tu es minutieux et réfléchi

Tu es notre fils, celui pour lequel on a eu tant d’espoirs
Celui pour lequel on a eu peur
Celui qui, il y a 2 ans, a éclairé nos vies de joie et de rire
Celui dont j’aime tant voir le sourire quand je rentre le soir.

Merci mon petit Koala, de tout ce que tu nous apportes.
On t’aime mon chounou !

avr
01

23 mois

Article mitigé.
Si j’avais écris ces mots il y a 2 semaines, j’aurais essentiellement dit que tu es pénible, que tu ne dors pas la nuit, que tu râles sans arrêt, que tu n’écoutes rien.

Tu nous as fait passé 1 ou 2 semaines plutôt compliquées.
Mais ça va mieux.
Le temps pour nous de remettre les pendules à l’heure.
Et non bonhomme, ce n’est pas toi qui décide.

Tu es passé par dessus ton lit à barreaux
Tellement énervé et hors de toi
A 3h du matin..

Tu as donc maintenant un matelas par terre
Le temps qu’on achète la barrière pour ton lit de grand
Et tu dors mieux

Peut-être le matelas, peut-être le sirop
Peut-être une Maman un peu moins stressée, un peu libérée
Ou sûrement un mélange de tout ça

Tu as été adorable tout le WE, apaisé
Tu as souri, souvent
Tu as été très poli au bureau de vote,
Et très sage au bar, tout fier avec ton « zu » et ta paille

Tu faisais bien pipi au pot mais tu as décidé de faire une pause
Prends ton temps mon bonhomme

On commence à te forcer à dire les 2 syllabes des mots que tu connais
Tu essaies, tu fais de ton mieux, et on est drôlement fiers de toi

Tu veux la « chanson de l’oiseau » tous les soirs.
Tu as (enfin) compris qu’on ne la chanterait qu’une seule fois
Puis tu dis « bonuit » et je ferme la porte doucement

Tu adores Mickey et Franklin
Et le saint Morêt !

Tu essaies d’enlever seul ton manteau mais c’est pas tout à fait gagné
Tu as le sourire jusqu’aux oreilles quand Papa te prend sur ses genoux pour sortir la voiture du garage
Tu commentes tout ce que tu vois par la fenêtre, mais surtout les bus !

Tu voudrais qu’on voit Clément tous les soirs tellement tu t’amuses bien avec lui
Tu as été tellement doux avec Nathanaël hier que tu ferais un beau grand frère
Mais il faudra attendre..

Tu es toujours aussi minutieux et réfléchi
Mais tu gardes ton sacré caractère
Tu te roules par terre et tapes du pied quand tu n’es pas content
Mais ça ne dure pas

Tu grandis
Et quand je te regarde parfois je me dis
Que tu es bien mon fils, le mien, le notre
Celui dont j’ai tant rêvé
Que je suis fière du « gasson » que tu es

Alors continues mon bonhomme
A apprendre, à jouer, à parler et à grandir
A nous faire des calins à longueur de journée
A sourire et à rire aux éclats.
A râler aussi, ça nous permet d’apprécier les meilleurs moments !

Page 1 sur 181234510Dernière page »